Flotteurs gonflables: un faux sentiment de sécurité

Les flotteurs, comme les matelas pneumatiques, les bouées ou les animaux gonflables, nous accompagnent sur, dans et au bord de l’eau. Ils donnent des couleurs au rivage et amusent petits et grands! Nous tenons cependant à attirer votre attention sur les points importants ci-dessous, afin que la baignade reste un plaisir.

    

 

Un sentiment de sécurité trompeur

Les flotteurs gonflables constituent souvent une incitation à sauter à l’eau tout seul et à se laisser porter par les vagues. En effet, s’ils s’appellent «flotteurs», c’est bien qu’il suffit de s’y accrocher pour ne rien risquer. Malheureusement, ce sentiment de confiance est bien trompeur: il est si vite arrivé de glisser de son matelas pneumatique, ou que celui-ci se perce et qu’on tombe à l’eau! C’est particulièrement dangereux lorsqu’il s’agit d’enfants ou de nageurs peu expérimentés. C’est pourquoi la SSS recommande d’utiliser les flotteurs uniquement à proximité du rivage et de toujours accompagner les enfants dans l’eau.

 

Quand l’amusement peut prendre une tournure grave

La nature tout comme le matériau et la facture d’un matelas pneumatique peuvent altérer le plaisir de baignade. Des vents forts et des courants présentent le danger de transporter rapidement le baigneur loin de la sécurité du rivage. Comme les flotteurs gonflables sont difficilement, voir pas du tout, dirigeables, il est particulièrement difficile de revenir ensuite vers la terre ferme. Souvenez-vous également que même des rochers pointus ou des rayons de soleil trop puissants peuvent causer des trous malencontreux dans les flotteurs. 

    

Il y a également certains aspects concernant le matériau du flotteur à garder à l’esprit. Les valves jouent un rôle central: il faut qu’elles puissent être complètement enfoncées, pour que l’air ne puisse pas s’échapper soudainement. Si une valve s’ouvre contre toute attente, alors un clapet anti-retour constitue une protection supplémentaire. Un mécanisme d’obturation fixe entre le bouchon et la valve, ainsi que plusieurs chambres à air séparées, rendent également le flotteur plus sûr.

    

Mais pour une sécurité totale, il suffit de se référer au principe fondamental simple de la cinquième Maxime de la baignade: les matelas pneumatiques ainsi que tout matériel auxiliaire de natation ne doivent pas être utilisés en eau profonde! Ils se conjuguent parfaitement avec les activités au bord de l’eau et font office de chaise longue idéale sur la terre ferme. Pour les personnes qui souhaitent s’éloigner du rivage, la SSS recommande d’apporter une bouée Baywatch, car ces bouées ne peuvent pas se dégonfler. La bouée est disponible dans la boutique de la SSS.

 

Paré pour l’été?

Il est recommandé de vérifier avant la première utilisation que le flotteur gonflable ne présente pas de trous, de défauts de couture ou de parties poreuses. Idéalement, il convient de gonfler les animaux et matelas pneumatiques déjà la veille pour voir s’ils se dégonflent au bout d’une journée. Cette mesure présente également l’avantage de faire partir l’odeur désagréable de caoutchouc!

    

En prenant conscience des points évoqués ci-dessus, vous avez déjà rendu votre utilisation de matelas pneumatiques pendant la baignade considérablement plus sûre. Et maintenant, c’est parti: sautez dans vos maillots, gonflez vos animaux ou matelas pneumatiques et allez vous rafraîchir au bord de l’eau!

 
 

Sauver des vies maintenant!

Avec votre don, vous per­mettez à la SSS de diffuser ses Maximes de la baignade et d’assurer une plus grande sécurité aquatique en Suisse.

Faire un don maintenant!
 

 

SSS et Visana

Engagées pour les Maximes de la baignade