Rétrospective de la saison passée : en 2014, 27 personnes se sont noyées en Suisse (Kopie 4)

La Société Suisse de Sauvetage SSS recense 27 victimes de noyade au cours de l‘année 2014. Le nombre de décès à quasiment été divisé par deux comparé à l‘année précédente – mais est caractérisé par un nombre élevé de victimes masculines dans les points d’eau à ciel ouvert.


La Société Suisse de Sauvetage SSS recense 27 victimes de noyade au cours de l‘année 2014. Le nombre de décès à quasiment été divisé par deux comparé à l‘année précédente – mais est caractérisé par un nombre élevé de victimes masculines dans les points d’eau à ciel ouvert.Selon les statistiques sur les noyades établies par la Société Suisse de Sauvetage SSS, au total 27 personnes se sont noyées en Suisse en 2014, soit 25 décès de moins que l‘année précédente, qui comptait 52 victimes. Comparé à la moyenne des 10 dernières années, qui s’élevait à 46 décès par an, l‘année 2014 enregistre un net recul du nombre de noyades. Les mauvaises conditions météorologiques de l‘été expliqueraient ce recul selon la SSS. Cet été, les fréquentes pluies et les températures basses n’étaient pas propices à la baignade.

 

Un chiffre frappant : 96% des victimes se noient dans des points d’eau à ciel ouvert, dont 80 % d’hommes
Parmi les 27 victimes par noyade, on compte 22 hommes, deux femmes et trois enfants. Avec 80 %, les hommes représentent le groupe le plus important parmi les victimes. 13 personnes sont décédées dans des fleuves ou rivières, 13 dans des lacs et une dans une piscine. Avec 96% des décès, les points d’eau à ciel ouvert représentent le lieu de noyade le plus important. La majorité des accidents est survenu dans les cantons de Berne (4) et de Zoug (4), suivis par le canton de Vaud (3), puis par les cantons du Valais, du Tessin, de Glaris, de Genève et Fribourg avec 2 victimes par noyade chacun. Les cantons de Zurich, d'Argovie, de Bâle-Ville, de Lucerne, de Thurgovie et d‘Uri arrivent en fin de liste avec une victime chacun. Aucune noyade n'a été signalée à la SSS par les autres cantons.

 

Le succès de la SSS : diffusion des règles de baignade et formation des nageurs sauveteurs
La SSS insiste en continu sur la formation des nageurs sauveteurs ainsi que sur le travail de prévention. Les campagnes menées l‘année dernière « Aare you safe » en collaboration avec les autorités de sécurité de la ville de Berne et la campagne nationale de prévention «  Pas de requins dans les fleuves suisses » en collaboration avec l‘unité de police de la Suisse allemande sont d’excellents exemples. La diffusion auprès du public des règles de baignade dans les rivières est également une mesure efficace de la SSS.

 

Le respect des règles de baignade est impératif pour une bonne protection
Toute personne qui se baigne doit être consciente des risques inhérents. Il est possible de réduire considérablement ce risque en respectant les règles en vigueur lors de la baignade dans les rivières. Les six règles d‘or de la baignade proviennent d‘une expérience longue de 85 ans dans le sauvetage et sont adaptées en permanence aux dernières connaissances. Un séjour dans l’eau en toute sécurité est possible uniquement en respectant les règles de baignade émises par la SSS.