40 victimes de noyade au niveau suisse – La SSS traduit les maximes de la baignade en plusieurs langues pour les centres de requérants

La Société Suisse de Sauvetage SSS compte à ce jour 40 cas de noyade pour 2015.


Beaucoup d’entre elles auraient pu être évitées avec un comportement plus conscient des dangers et avec le respect des maximes de la baignade et du comportement en rivière. Frappant: très souvent les victimes sont des requérants d‘asile. C’est pour cette raison que la SSS a pris une mesure immédiate en faisant traduire les maximes de la baignade et du comportement en rivière dans les langues plus fréquentes de ce groupe à risque.

L’été en cours se présente jusqu’à présent de son meilleur côté et il a attiré avec ces hautes températures beaucoup de personnes aux bords des différents plans d’eau suisses. Malheureusement là où beaucoup de monde se trouve proche de l’eau, il y a une augmentation de la probabilité d’accident. Jusqu’à ce jour nous avons dû compter 40 cas de noyade au niveau suisse : 19 ont eu lieu en lac (parmi eux 2 accidents de plongée), 19 en rivière et 2 en piscine.  Parmi les victimes nous avons recensé 31 hommes, 3 femmes et 6 enfants.


Protection efficace: être conscient du danger et respecter les maximes de la baignade et du comportement en rivière de la SSS
La SSS constate qu’il y a une grande lacune dans la prise de conscience des dangers liés à l’eau. Lorsque l’on se trouve dans l’eau, il faut se poser la question : « suis-je en sécurité ? » Cette question combinée au respect conséquent  des maximes de la baignade et du comportement en rivière de la SSS sont la clé pour un séjour dans l’eau qui va être marqué par du plaisir et de la joie. C’est pour cette raison que la SSS demande aux représentants des médias de rappeler de manière régulière et conséquente les maximes de la baignade et du comportement en rivière de la SSS aux lecteurs pour aider à créer la base d’un large ancrage de ces messages importants. En addition à ceci la SSS recommande le port d’un gilet de sauvetage pour la natation en rivière ou le tractage d’une bouée Baywatch ou autre objet semblable lors de la nage sur une plus longue distance en lac.

 

Les maximes de la baignade dès à présent en arabe, en tigrigna & Co. 
Suite au nombre important de noyades parmi les requérants d’asile avec fond de migration ainsi que parmi les touristes (avec 17 victimes de noyade), la Société Suisse de Sauvetage a décidé de réagir et elle a fait traduire les 6 maximes de la baignade et du comportement en rivière en plusieurs langues: le tigrigna parlé en Érythrée, l’arabe – surtout pour les Syriens – le tamoul, l’anglais, le serbo-croate, le portugais et le somalien. Par cette mesure, mise en pratique avec la collaboration du département pour la compétence transculturelle de la Croix Rouge Suisse, la SSS espère pouvoir atteindre encore plus de monde. L’objectif de la SSS est de transmettre le comportement correct à avoir auprès, dans et sur l’eau pour ainsi sauver des vies. Les maximes traduites seront mises à disposition des centres de requérants d’asile via le secrétariat d’état pour la migration. Elles seront entre autres à disposition pour téléchargement sur le site web de la SSS.