Apprendre à nager dans le lac: une contribution importante à la prévention des noyades!

Apprendre à nager dans le lac? La Société Suisse de Sauvetage SSS, ainsi que des experts, sont clairement d’avis: «Oui, c’est efficace et contribue à prévenir les noyades.» Pour encourager les écoles et les enseignants à la mise en œuvre de ce projet, la SSS publie une étude de cas sur un projet pilote avec l’école de Hochdorf LU, qui montre que l’apprentissage de la natation dans le lac est un défi, certes, mais que cela en vaut la peine.


L’objet de ce communiqué de presse:

  • La SSS publie sa nouvelle étude de cas sur le thème «Cours de natation et de sécurité aquatique dans le lac». 
  • Le projet pilote mené en 2017/2018 à l’école de Hochdorf LU montre que les cours de natation dans le lac peuvent constituer un complément utile, voire une alternative, aux cours de natation en piscine couverte ou en plein air.
  • Le cours pilote qui avait été organisé à l’époque a été transformé en cours régulier et se déroule toujours à Hochdorf. La SSS considère la bonne implémentation une alternative pour d’autres Communes dont les surfaces d’eau sont rares dans les piscines couvertes et en plein air.
  • Mais savoir nager ne suffit pas à prévenir les accidents de noyade. C’est pourquoi, dans le cadre de la mise en place du Plan d’études 21, la SSS a mis à disposition toute une série de documents pour les enseignants et les élèves – dans l’espoir qu’à l’avenir l’éducation à la sécurité aquatique trouve sa place non seulement dans les cours de natation, mais aussi régulièrement en classe. Le matériel pédagogique est destiné à soutenir les enseignants dans la réalisation des objectifs définis par le Plan d’études 21 (voir encadré).

La Société Suisse de Sauvetage SSS est toujours à la recherche de nouvelles voies dans sa quête d’une plus grande sécurité aquatique. Une étude de cas récemment publiée par la réputée agence Interface montre à quel point l’engagement des nageurs sauveteurs pour des cours de natation et de sécurité aquatique dans le lac s’avère payant. 

     

L’étranger montre la voie: apprendre à nager en eaux libres 

Le Plan d’études 21, adopté en automne 2014, définit les compétences de natation à atteindre pour le domaine d’activité physique et sportive ainsi que les compétences pour un comportement correct au bord, dans et sur l’eau. Comme les surfaces d’eau dans les piscines couvertes ou extérieures sont rares, les municipalités suisses sont confrontées à un véritable défi. En collaboration avec la SSS, la commune scolaire de Hochdorf LU a donc lancé en 2017/2018 un cours pilote qui apprend aux élèves à nager non pas dans leur environnement habituel, mais dans le lac. Dans ce cours, 120 élèves de six classes de quatrième primaire ont appris à nager. Le projet a été influencé par les exemples observés à l’étranger. En Norvège, en Nouvelle-Zélande ou en Australie, des projets pilotes ayant le même objectif avaient déjà été menés avec succès par les organisations nationales des nageurs sauveteurs.

    

La science confirme: apprendre à nager où l’on séjournera plus tard aide la prévention des noyades

Il existe d’autres études scientifiques étrangères qui confirment positivement l’apprentissage de la natation dans le lac. La SSS s’est inspirée de ce modèle. Sur la base de critères confirmés, ces études montrent que savoir nager n’est pas une garantie de ne pas se noyer. Les études confirment que l’apprentissage de la natation et la gestion des eaux libres dans les lieux où les baigneurs passent ensuite du temps peuvent manifestement contribuer à la sécurité dans et autour de l’eau. Les compétences de l’individu sont renforcées par le fait d’être confronté à un environnement complètement différent de celui du bassin de la piscine couverte. Et surtout, la natation s’apprend là où la plupart des gens se trouveront à l’avenir.

     

Zones d’accidents – l’éducation à la sécurité aquatique en eaux libres est nécessaire

Les statistiques sur les noyades établies par la SSS en coopération avec le BPA prouvent aussi qu’il est nécessaire de renforcer les compétences en matière de risques et d’action en matière de comportement en eau libre. Sur une moyenne de dix ans, 46 personnes se noient, principalement en eau libre telle que les rivières et les lacs. La plupart d’entre eux sont des jeunes hommes âgés de 15 à 30 ans. 

     

En espérant un impact positif du projet pilote à Hochdorf 

«Pour contrer cela, les cours de natation dans le lac selon l’exemple de Hochdorf sont tout à fait pertinents», déclare Stéphanie Bürgi-Dollet, cheffe de projet du pilote de Hochdorf pour la SSS. Selon elle, «les expériences du projet commun en collaboration avec la commune scolaire de Hochdorf sont absolument à imiter! Le projet de Hochdorf a montré que les cours de natation dans un lac sont un moyen valable de lutter contre le manque de surfaces d’eau et qu’il est tout à fait possible d’apprendre à nager dans des conditions sécurisées.» La SSS espère que l’exemple de Hochdorf «fera école» dans toute la Suisse, car les études étrangères et les expériences faites avec le projet pilote en Suisse le montrent clairement: apprendre à nager dans un lac est possible, offre une véritable alternative à la piscine couverte et en plein air et, d’un point de vue scientifique, favorise un comportement sûr et adapté à l’eau libre.

     

Cours pilote: Cours de recyclage dans le lac pour les enseignants
Sur la base de l’expérience acquise lors du projet pilote à Hochdorf, la SSS proposera un autre cours pilote en septembre 2021. Cette fois, pour les enseignants. Le cours sera dispensé par la monitrice de natation et nageuse sauveteuse Judith Christen de la SSS Sempachersee, qui a donné les leçons de natation à Hochdorf. Sous la devise «CR Lac pour les enseignants – Inputs pour la natation dans le lac avec les classes d’école», les enseignants ont la possibilité de mettre à jour leur brevet de natation de sauvetage tout en suivant une formation continue. Toutes les informations sont disponibles sur le calendrier des cours.

Plan d’études 21: Matériel didactique pour les enseignants et les élèves
Avec le programme «La sécurité aquatique fait l’école», la SSS soutient les enseignants dans la mise en œuvre des objectifs de compétence définis dans le Plan d’études 21 sur le thème de la sécurité au bord, dans et sur l’eau. Le matériel pédagogique se compose de neuf modules ou livrets, destinés aux groupes d’âge de quatre à 17 ans. Actuellement en français est disponible le module pour les écoles enfantines (Module «0»). Il s’agit d’une autre contribution importante à la prévention des accidents liés à l’eau dans les écoles publiques. Le matériel pédagogique peut être obtenu gratuitement par téléchargement ou à prix coûtant sous forme d’imprimés et de brochures à l’adresse www.ecole-sss.ch

     

 

Pour de plus amples informations:

      

Philipp Binaghi, Communication et marketing SSS, 078 789 98 83, p.binaghianti spam bot@sssanti spam bot.ch