49 noyades en Suisse en 2019 – La SSS et le BPA craignent l’été 2020

Pour 2019, la Société Suisse de Sauvetage (SSS) et le Bureau de prévention des accidents (BPA) font état de 49 décès par noyade en Suisse, un chiffre supérieur à la moyenne à long terme. Cette année, la SSS est en état d’alerte. Les eaux libres suisses risquent en effet d’être prises d’assaut en cet été de coronavirus. C’est pourquoi la SSS et ses partenaires ont adopté des mesures spéciales, notamment en matière de prévention.


L’essentiel:

  • 49 personnes se sont noyées en Suisse en 2019. La quasi-totalité de ces accidents mortels (48) se sont produits dans des eaux libres (25 dans des lacs, 23 en rivière). Ils concernent pour la plupart des hommes (39 cas). Les personnes de nationalité étrangère paient le plus lourd tribut (25 cas). 
  •  La SSS et le BPA tablent sur un surrisque de noyade pour la saison estivale qui s’annonce. En effet, les lacs et les cours d’eau sont des lieux de baignade toujours plus prisés; parallèlement, les piscines en plein air sont contraintes de limiter leur fréquentation.
  • Aussi, la SSS a lancé le projet de prévention «Covid-Été 2020» (www.coronasummer2020.ch). Diverses mesures doivent permettre d’endiguer une hausse des noyades durant cet été de pandémie. Au cœur du projet se trouve la campagne «Save your friends» (www.saveyourfriends.ch). Menée en partenariat avec Visana, elle cible le groupe le plus à risque, à savoir celui des jeunes hommes. Un Safety Check permettant de tester ses propres compétences aquatiques est désormais disponible en ligne. 
  •  Les six maximes de la baignade et les six maximes de comportement en rivière de la SSS (www.maximes-de-la-baignade.ch) sont plus que jamais d’actualité durant l’été 2020. 

Version intégrale du communiqué de presse: 

 

La Société Suisse de Sauvetage (SSS) compte 45 noyades mortelles par an en moyenne décennale. Pour 2019, elle fait état, en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (BPA), de 49 décès par noyade, à savoir 39 hommes, 7 femmes et 3 enfants. 25 victimes étaient de nationalité étrangère. 

     

L’analyse des chiffres montre une fois de plus que les eaux libres constituent le principal problème. En effet, 25 de ces cas tragiques se sont produits dans des lacs ou d’autres eaux stagnantes, 23 dans des cours d’eau et un dans un établissement de bains. 

    

Depuis des années, la SSS s’efforce par différents moyens d’abaisser le nombre de décès par noyade ou, à défaut, de contenir sa progression. En 2020, cette mission revêt une importance particulière. En effet, sur la base d’une analyse du risque, la SSS et le BPA prévoient, par rapport aux années précédentes, une augmentation des activités dans, sur et au bord des lacs et des cours d’eau de Suisse, donc une hausse de l’exposition au risque de noyade, et ce pour deux raisons: d’une part, les piscines en plein air sont soumises à des restrictions de fréquentation; d’autre part, nager dans les lacs et les rivières jouit d’une popularité croissante, comme il ressort d’une récente enquête menée par gfs-zürich auprès de la population helvétique pour le compte de la SSS.

     

La SSS est une organisation de sauvetage membre de la Croix-Rouge suisse (CRS). À ce titre, elle est investie du rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics inscrit dans la Constitution fédérale. En temps de crise et dans les situations d’urgence, elle est tenue d’aider les autorités étatiques par son expertise et son travail de prévention. Pour la SSS, il est donc clair que l’été 2020 mérite des mesures extraordinaires visant à soutenir les communes de Suisse situées au bord de l’eau et à éviter les noyades, un dessein qu’elle concrétise par différents projets et avec différents partenaires. 

 

Projet «Covid-Été 2020» 

Face au risque évoqué plus haut, le projet propose des mesures concrètes: 

  • conseils de sécurité aquatique pour les autorités et les institutions; 
  • campagnes d’information destinées à sensibiliser l’opinion publique (p. ex. «Save your friends» ou «Aare you safe?»); 
  • cours accélérés sur la prévention de la noyade en vue de transmettre des connaissances de base à des groupes cibles spécifiques dans les communes; 
  • dans les lieux de baignade publics, patrouilles de prévention composées de personnes qualifiées menant des discussions de prévention; 
  • surveillance de baignade afin de soutenir les exploitants de bains locaux et/ou les communes situées au bord de l’eau avec des ressources humaines pour la surveillance des eaux de baignade. 

Campagne de prévention «Save your friends»

Durant son travail de prévention au long cours, la SSS a constaté que les jeunes hommes entre 15 et 30 ans sont particulièrement exposés au risque de noyade. Dès 2019, elle a lancé le projet «Save your friends» en partenariat avec Visana, dans le but de sensibiliser ce groupe à risque. Le projet se poursuit cette année au sein de «Covid-Été 2020», mais avec davantage de poids. Sa pièce maîtresse est un site Internet attrayant (www.saveyourfriends.ch) dédié à la sécurité aquatique. Celui-ci a été complété cette année par un Safety Check, qui permet aux visiteurs de mettre à l’épreuve leurs compétences aquatiques lors d’une descente virtuelle de rivière ou d’une cybersortie en lac. 

     

Parallèlement, la SSS maintient bien entendu ses mesures de prévention éprouvées, à commencer par les six maximes de la baignade et les six maximes de comportement en rivière, qui voient leur importance renforcée en cet été de coronavirus. 

    

Vous trouverez de plus amples informations sur notre site Internet www.sss.ch ou sur www.coronasummer2020.chDes chiffres et des faits au sujet de la noyade en Suisse ainsi que les mesures actuelles de prévention figurent dans le rapport annuel du Forum de sécurité aquatique.

    

Renseignements: 

    

Philipp Binaghi, Porte-parole de la SSS, 078 789 98 83, p.binaghi@sss.ch

Service de presse du BPA, 031 390 21 21, mediasanti spam bot@bpaanti spam bot.ch