Maxime de comportement en rivières SSS no 6

Un séjour prolongé dans l’eau peut entraîner des crampes musculaires. Plus l’eau est froide, plus court y sera le séjour.

 

Notre corps est très peu tolérant au froid. Ainsi, le mécanisme de régulation  ne fonctionne pas lorsque la température au centre du cœur passe au-dessous des 35 °C. Si le corps se refroidit au-delà de cette limite, on parle d’une hypothermie. En état d’hypothermie, le corps perd de ses capacités, des crampes musculaires et des troubles de la circulation sanguine apparaissent, ce qui augmente considérablement le risque de noyade.

 

Pour connaître les techniques qui permettent de faire passer les crampes musculaires, participez au Module lac de la SSS:

 

 

 

Crampe de la cuisse

 

Crampe du mollet

 

Crampe du doigt

 

Les eaux libres de suisses ont en moyenne une température inférieure à 14 °C pendant 7 mois de l’année. Pendant 5 de ces 7 mois, l’eau est à moins de 8 °C. Comme la réaction du corps à l’eau froide varie énormément d’une personne à l’autre, la SSS n’est pas en mesure de fournir d’indications officielles quant à la durée maximale possible de séjour dans l’eau froide.

 

Le Module hypothermie SSS enseigne, par la pratique, aux nageurs-sauveteurs qui le désirent, les effets de l’eau froide sur le corps humain.