Journée internationale des premiers secours

Accidents et premiers secours font partie du quotidien.


Que ce soit à domicile, au travail ou pendant les loisirs, dans la plupart des cas, les accidents se produisent dans un environnement familier. À l’occasion de la journée internationale des premiers secours du 13 septembre, les organisations de sauvetage de la Croix-Rouge suisse invitent la population à réviser réguliè-rement les mesures immédiates pour sauver la vie afin d’être en mesure de por-ter secours en cas de nécessité.


Les accidents font partie de la vie de tous les jours. En cas de pépins mineurs ou de malaises passagers, les pansements ou les cachets à disposition dans pratiquement chaque ménage font l’affaire. Mais quid s’il faut appeler l’ambulance ? Quel est le nu-méro de téléphone ? Comment stopper une hémorragie importante ? Que faire si une personne a perdu connaissance ? Comment fonctionne la réanimation cardio-pulmonaire ?


Profiter de l’offre de cours multiple
À l’occasion de la journée des premiers secours du 13 septembre, les organisations de sauvetage de la CRS souhaitent rappeler l’importance des premiers secours au quoti-dien, car la plupart des accidents surviennent en effectuant des tâches courantes et dans un environnement familier. Par exemple, en 2013, la Suva a recensé 263’000 accidents non professionnels. Ils surpassent nettement les accidents professionnels (181’000). Publiée il y a quelques mois, une étude du bpa portant sur l’accidentalité globale en Suisse rappelle elle aussi le nombre important d’accidents survenant à do-micile et pendant les loisirs. Ce sont d’ailleurs souvent des chutes qui sont à l’origine de blessures. Environ un cinquième des accidents domestiques et pendant les loisirs se produisent lors d’activités « non rémunérées », par exemple en faisant la cuisine, le ménage ou des travaux manuels.


Les offres de formation en premiers secours sont multiples. Les sections de samari-tains et les sociétés des troupes sanitaires organisent dans tout le pays des cours de sauveteur, de réanimation ou de répétition. Il existe aussi des cours spécifiques pour les parents de jeunes enfants, ou encore des formations qui se concentrent sur les accidents dans le sport ou d’autres situations d’urgence. Les sections de la Société suisse de sauvetage (SSS) proposent divers modules autour de la sécurité en milieu aquatique. Le brevet de jeune sauveteur peut être complété par une formation de sau-vetage sur le lac ou en eaux vives ainsi que des cours de réanimation et des cours de répétition.


Nouvelle appli de premiers secours
La nouvelle appli de premiers secours des organisations de sauvetage de la CRS four-nit assistance et conseils en cas d’urgence au quotidien. Elle est disponible gratuite-ment dans l’App Store et chez Google Play en versions française, italienne, rhéto-romanche, allemande et anglaise. L’appli fournit des instructions claires et progres-sives en cas de situations d’urgence, de l’allergie jusqu’à la morsure de tique. Presque chaque sujet est assorti d’un bref film qui fait la démonstration des mesures néces-saires. Des animations illustrent également la marche à suivre. Si l’appel de l’ambulance s’impose, le téléphone compose automatiquement le numéro 144.


L’appli contient tout ce qu’il faut savoir sur les premiers secours et permet de réviser ses bases. Afin de vérifier l’acquisition des connaissances, des quiz ont été intégrés. Un chapitre entier est dédié à la prévention. On y apprend comment se protéger de la grippe, manipuler des produits chimiques ou se préparer à voyager dans des régions à risque (séismes, inondations, volcans, etc.).


Nouveau manuel
Les personnes qui préfèrent consulter un ouvrage imprimé opteront pour le tout nou-veau manuel de premiers secours. Il a paru sous le titre «Erste Hilfe leisten – sicher handeln» au début de l’été 2014 et les versions françaises et italiennes sont attendues pour le début de 2015. Le manuel est disponible en librairie au prix de 39 francs.