Incitation facebook à se rendre dans l’eau froide

La Société Suisse de Sauvetage SSS insiste pour que les maximes de la baignade soient respectées


Les récentes hausses de température ont également ranimé l’esprit d’entreprise des adolescents et des jeunes adultes. Une incitation à se rendre dans l’eau froide est actuellement diffusée sur facebook. Suite à différents accidents liés à cette épreuve de courage, la Société Suisse de Sauvetage SSS appelle à respecter strictement les maximes de la baignade.


Sur facebook, des incitations à prouver son courage circulent actuellement. Il s’agit de se rendre dans l’eau froide ou de payer une caisse de bière à celui qui a lancé le défi, si ce dernier n’est pas relevé. Le pari rencontre sur les médiaux sociaux un énorme écho chez les adolescents et les jeunes adultes. Malheureusement ces défis provoquent aussi des acci-dents. C’est ainsi que deux femmes se sont par exemple blessées en sautant d’un pont dans la rivière Lorze près de Zoug. La prudence est donc de rigueur !


Celui, qui ne peut s’empêcher de donner suite à ces incitations, se doit alors de respecter les maximes de la baignade de la Société Suisse de Sauvetage SSS afin d’éviter tout inci-dent regrettable. La maxime de la baignade 4, « Ne pas plonger ni sauter dans des eaux troubles ou inconnues ! - L’inconnu peut cacher des dangers » est particulièrement importante afin d’éviter toutes blessures. La maxime de la baignade 3 « Ne jamais sauter dans l’eau après un bain de soleil prolongé ! Le corps a besoin d’un temps d’adaptation » explique qu’il faut se rendre doucement dans l’eau afin d’éviter un choc thermique ; un changement trop rapide de température peut provoquer une accélération brutale de la respiration et conduire à une hyperventilation. De même, il est conseillé de choisir un emplacement où il n’y a pas de courant pour se rendre sans problème dans l’eau, mais aussi pour en sortir sans problème.


Pour conclure : celui, qui se rend dans l’eau froide, ne devrait jamais le faire seul et ne de-vrait pas se laisser entraîner à des actes extrêmes. Car, seul celui qui entre dans l’eau en étant conscient des risques peut aussi en sortir indemne.